Home


CONNEXION

(?)

(?)

     
 

Interview Bérengère Poletti sur le rapport sur le secteur médico-social

Interview Bérengère Poletti sur le rapport sur le secteur médico-social


Députée UMP des Ardennes, Membre de la commission des affaires sociales et Présidente du Groupe d’études Dépendance à l’Assemblée nationale, Bérangère Poletti nous explique dans quel optique cette commission publie, pour la deuxième année consécutive, un rapport sur le secteur médico-social.

 

Elle nous expose également – en exclusivité - son point de vue sur le futur débat autour du projet de loi concernant la dépendance.

1. Pour la deuxième année, la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale publie un rapport sur le secteur médico-social. Pourquoi cette innovation et dans quel but ? Ce deuxième rapport de la commission des affaires sociales sur le secteur médico-social a pour ambition de prolonger l’effort de clarification et d’information initié par le premier. Aujourd’hui, la place de ce secteur, et, partant, de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) dans la loi de financement de la sécurité sociale est encore ambiguë et les informations dont dispose le Parlement ainsi que ses pouvoirs en termes d’autorisation sont encore très insuffisants, même si des progrès réels ont été accomplis ces dernières années.

Lors de l'examen du texte, j'ai émis un avis favorable à un amendement présenté par les socialistes, visant à consacrer une section spécifique pour les dispositions relatives au secteur social et médico-social. J'ai de plus émis le voeux que cette section spécifique soit insérée à chaque PLFSS pour une meilleure lisibilité des politiques sociales et médico-sociales.

2. Quels sont les grands enjeux du secteur médico-social ?
Le secteur médico-social constitue une priorité politique du Gouvernement et de cette majorité depuis de nombreuses années. Année après année, les plans Solidarité grand âge et Handicap sont mis en œuvre qui se traduisent par une ouverture de nouvelles structures et une augmentation des moyens mis à disposition des établissements existants.

L’année prochaine verra cette priorité franchir une nouvelle étape avec la discussion au Parlement de la réforme de la dépendance qui constitue l’un des engagements du Président de la République. Cela a été rappelé lors de son intervention télévisée du 14 juillet dernier : la réforme de la dépendance constituera, après l’indispensable réforme des retraites, le grand chantier social de l’année 2011.

3. Quels défis pour la prochaine réforme de la dépendance ?
La dépendance constitue, selon toutes les enquêtes d’opinion, l’une des premières préoccupations des Français qui voient bien qu’il est essentiel que nos aînés doivent être pris en charge dans la dignité, lorsqu’ils atteignent la fin de leur vie et qu’ils sont atteints de difficultés physiques ou cognitives. Or, en 2050, un français sur trois aura plus de 60 ans et plus de 15 % de la population sera âgée de plus de 75 ans. Le nombre de personnes dépendantes devrait ainsi augmenter de 1 % par an jusqu’en 2040.

En attendant cette grande réforme, le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2010, dans la prolongation des exercices précédents, continue de faire du secteur médico-social une priorité en prévoyant une progression de l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (ONDAM) médico-social de 3,8 %, contre 2,9 % pour l’ONDAM global.

L’un des enjeux de la future réforme de la dépendance sera aussi de redonner toute sa place au Parlement dans l’élaboration et la discussion de cette politique publique essentielle.


Biographie
14 octobre 1959 : Naissance à Biencourt sur Orge dans la Meuse
De 1996 à 2002 : Présidente du Conseil de l’Ordre Départemental des Sages-Femmes
1995 : Conseillère municipale de Charleville-Mézières
1998 : Vice Présidente du Conseil Régional de Champagne-Ardenne chargée de l’Aménagement du Territoire
2002 : Elue Députée de la Première Circonscription des Ardennes
2004 : Réélue en tant que Conseillère Régionale de Champagne-Ardenne
2007 : Réélue avec près de 60 % des suffrages, en tant que Députée de la Première Circonscription des Ardennes
14 octobre 1959 : Naissance à Biencourt sur Orge dans la Meuse
De 1996 à 2002 : Présidente du Conseil de l’Ordre Départemental des Sages-Femmes
1995 : Conseillère municipale de Charleville-Mézières
1998 : Vice Présidente du Conseil Régional de Champagne-Ardenne chargée de l’Aménagement du Territoire
2002 : Elue Députée de la Première Circonscription des Ardennes
2004 : Réélue en tant que Conseillère Régionale de Champagne-Ardenne
2007 : Réélue avec près de 60 % des suffrages, en tant que Députée de la Première Circonscription des Ardennes

 
     
Partagez cet article :
feed-image